Cet article est PEGI 18, ok ?

J'étais là, tranquille, en train de jouer à L.A. Noire (comme tout le monde), quand soudain, j'eus une fulgurance : "C'est bien les jeux adultes !". Voilà, comme ça, c'est sorti tout seul.

Puis d'un coup, je me suis fait un petit historique de mon aventure avec Rockstar (toujours dans ma tête), et avant même de penser à un quelconque imaginaire violent, je me suis souvenu que leurs jeux étaient pratiquement tous interdits aux moins de 18 ans.

Là, bien sûr, j'ai fait pause, et j'ai commencé à écrire le texte que vous avez sous les yeux. Parce que cette anecdote m'en a rappelé plein d'autres.

Le premier jeu "réellement" interdit aux mineurs que j'ai acheté, c'était "The Getaway" sur Playstation 2, et c'était à la limite de l'argument de vente. Y'avait un sticker sur la boîte pour bien dire que ce jeu n'était pas pour tout le monde. Et pourtant, en mon for intérieur, je savais pertinemment que si un ado voulait acheter ce jeu, il pourrait le faire. Je n'ai jamais vu un vendeur ou un caissier demander une carte d'identité pour ça. JAMAIS ! (Par contre, Moossye a vécu son moment de gloire...)

Alors que moi, je me suis fait refouler d'un cinéma en tentant d'aller voir Terminator 2 à l'âge de 11 ans et 8 mois (alors qu'il était interdit au moins de 12 ans), j'ai vu plus tard des jeunes autour de moi jouer à Resident Evil ou Modern Warfare 2. Et à chaque fois, je disais aux parents "Vous savez que ce jeu est interdit aux mineurs ?"

Attention, c'est pas pour autant que d'un coup, j'appelle la DASS pour séparer amicalement une famille, mais à chaque fois, je rappelle que c'est pas pour rien qu'il y a un contrôle parental sur les consoles modernes, et même (argument imparable) qu'on peut accorder une limite de temps de jeu quotidien ou hebdomadaire, pour être bien certain que l'enfant aura plus tard son baccalauréat avec mention et qu'il deviendra chirurgien ou réalisateur.

Et généralement, on me dit "OK".
Et il ne se passe rien de concret après.

Bon, ça, c'est pas grave. Ce qui m'embête, c'est que si le contrôle parental était mis en avant par les constructeurs comme un véritable argument de vente, les choses changeraient peut-être. Parce que bon, c'est bien gentil de nous dire que la jolie maman de 29 ans qui vient d'avoir un bébé voudrait bien raffermir son ventre avec Wii Fit Plus, mais c'est pas avec ça qu'on fait avancer les choses.

Personnellement, je ne pense pas qu'un jeu violent puisse déclencher une pulsion meurtrière. Peut être qu'il la conforte, ou peut être qu'il la canalise : je n'ai pas les compétences pour le dire. Mais ce que je veux, ce sont des jeux POUR MOI. Donc, des jeux pensés par des adultes pour un public adulte, et qui auront un PEGI 16 ou un PEGI 18 "utile" à la fin. Est-ce trop demander ???

Papas, Mamans, vous savez ce qu'il vous reste à faire...

| Par Spry, le 27 mai 2011 | Critiques | 8 commentaires »